All for Joomla All for Webmasters

APPORT DU SECTEUR MINIER DANS LE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE

Dans un contexte marqué par la floraison de chantiers, la mise en œuvre du Plan Sénégal Émergent, adopté en février 2014 et référence de toutes les politiques économiques et sociales du Sénégal sur un horizon à moyen et long terme, montre à suffisance les grandes ambitions que le Président Macky SALL, a pour positionner notre cher pays au concert des nations dites émergentes.

Ainsi, le secteur des Mines et de la Géologie apporte une contribution significative à travers la fourniture de matériaux de construction tels que le ciment, le basalte, le fer, etc…

La création pour la première fois dans l’histoire institutionnelle du Sénégal, du Ministère des Mines et de la Géologie, marque toute l’importance que le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Macky SALL accorde au Secteur minier. Aussi, la mise à jour du Plan minéral du Sénégal contribuera à relancer la recherche géologique et permettre à l’Etat de mieux connaitre ses ressources.

Pour ce faire, le Sénégal ambitionne de faire du secteur des Mines et de la Géologie un des piliers du développement durable du pays et, c’est pourquoi, dans le cadre du Plan Sénégal Émergent (PSE), ledit secteur a été retenu parmi les six (6) secteurs prioritaires porteurs de croissance, d’emplois et d’Investissements Directs Étrangers (IDE).

Ainsi, parmi les 27 projets phares du PSE, les projets ci-après relevant du secteur ont été retenus :

–           développement de la filière phosphates/fertilisants afin de porter le Sénégal dans le top 3 des producteurs de phosphates en Afrique à l’horizon 2023 ;

–           accélération de l’exploitation de l’or et des gisements de zircon ;

–           relance du projet intégré sur le fer de la Falémé ;

–           encadrement et promotion des mines artisanales ;

–           positionnement du Sénégal comme hub minier régional.

Une contribution sectorielle de 46 milliards FCFA à 118 milliards entre 2012 et 2016

Ces dernières années, le secteur minier a connu d’importants développements. Ainsi, à la fin de l’année 2012, la contribution du secteur extractif était de 46 milliards FCFA et 118 milliards en 2016. Parallèlement, les emplois ont progressé de 3000 en 2012 à 8000 en 2016.

Avec l’adoption du nouveau Code minier promulguée en 2016, nous attendons une amélioration significative des revenus miniers de l’Etat, du cadre de vie des populations locales de même que les indicateurs de gouvernance des ressources minérales avec la participation de notre pays à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE).

Aussi, d’importants projets d’exploitation de gisements de phosphates et d’or sont en cours de réalisation dans les régions de Diourbel, Thiès, Louga et Kédougou.

                                                                                                                                              @BIG

Leave a comment