All for Joomla All for Webmasters

AGRICULTURE : Macky SALL en passe de réaliser l’autosuffisance alimentaire

Une affiche géante montrant une jeune femme repiquant des plants de riz dans une belle rizière, sous le regard bienveillant du Président Macky SALL trône allégrement à plusieurs endroits de l’autoroute reliant le centre-ville à la banlieue de Dakar.

«Je vote Macky parce qu’il a réalisé l’autosuffisance en riz » peut-on lire en grosses lettres au bas de l’affiche. Le Président Macky SALL peut en effet être fier de son bilan dans le domaine de l’Agriculture.

« L’Agriculture reste un secteur vital de notre développement. Nous y avons consacré d’importants investissements pour l’augmentation des superficies emblavées, la maîtrise de l’eau, la création de Domaines agricoles communautaires pour les jeunes, la subvention des matériels et intrants agricoles, l’amélioration de la qualité des semences et la diversification des filières », déclarait le Président lors de son discours de fin d’année en décembre dernier.

« Avec la modernisation progressive du secteur, toutes nos productions agricoles sont en hausse, et plusieurs filières affichent des niveaux jamais atteints depuis l’indépendance » se réjouissait encore celui qui se présente devant les électeurs, à l’occasion de la présidentielle du 24 février, avec un excellent bilan de 1 132 795 tonnes de riz et 1 432 000 tonnes d’arachides contre 469.649 tonnes de riz en 2012, à son accession au Pouvoir, alors que les prévisions portaient sur 651.937 tonnes. Pour l’arachide, la production portait sur 692.572 tonnes en 2012/2013.

Selon Pape Abdoulaye SECK, le ministre de l’Agriculture, le choix de l’autosuffisance s’explique par la nécessité d’adapter le pays, gros consommateur de riz, à la perspective inquiétante du changement de statut de l’Asie. M. SECK tire sur la sonnette d’alarme en faisant remarquer que « cette partie du monde, actuellement première productrice et exportatrice de riz, pourrait devenir importatrice de la céréale à l’horizon 2020, conduisant ainsi à une réduction de l’approvisionnement et à une nouvelle crise mondiale du riz.

Les résultats élogieux obtenus par le Sénégal, grâce à une politique hardie, font dire au Président SALL que l’autosuffisance alimentaire en produits agricoles de base, l’un des principaux objectifs poursuivis dans le cadre du Plan d’actions prioritaires 2019-2023 du Plan Sénégal (émergent), « est désormais à notre portée ».

A l’horizon 2023, poursuit le Président, « nous visons l’autosuffisance alimentaire dans les principales céréales, notamment le riz, le mil, le maïs, mais également en horticulture ».

L’objectif visé par le Président Macky SALL est à deux doigts d’être atteint au vu des résultats ci-dessous :

-La production de mil est de 891 069 tonnes soit une hausse de 37% par rapport à la campagne 2016/2017 et une hausse de 49% par rapport à la moyenne des 5 dernières années

-Sorgho : 225 696 tonnes soit une hausse de 27% par rapport à 2016/2017 et une hausse de 62% par rapport à la moyenne des 5 dernières années

-Pour le fonio, la production est de 4024 tonnes soit une hausse de 7% par rapport à 2016/2017 et une hausse de 66% comparé à la moyenne des 5 dernières années

-Quant au maïs, 417 259 tonnes ont été récoltées soit une hausse de 21% par rapport à 2016/2017 et une augmentation de 63% par rapport à la moyenne des 5 dernières années

-La production de niébé est de 117.784 tonnes soit une hausse de 18% par rapport à 2016/2017 et 73% par rapport à la moyenne des 5 dernières années

-Pour le sésame, c’est 14.033 tonnes qui ont été produites soit une hausse de 16% par rapport à 2016/2017 et une croissance de 81% comparé à la moyenne des 5 dernières années

-En ce qui concerne le manioc, une production de 760.455 tonnes a été atteinte soit une hausse de 8% par rapport à 2016/2017 et une augmentation de 119% par rapport à la moyenne des 5 dernières années

-La production du coton est 20.000 tonnes, soit une hausse de 32% par rapport à 2016/2017 et une baisse de 19% par rapport à la moyenne des 5 dernières années

-La pomme de terre a atteint un niveau de 90.000 tonnes grâce à une hausse de 33% par rapport à la campagne précédente et une augmentation de 144% en comparaison à la moyenne des 5 dernières années. Les besoins nationaux sont évalués à 95.000 tonnes.

Par ailleurs 400.000 tonnes d’oignon ont été récoltées soit une hausse de 2% par rapport à la campagne 2016/2017 et 38% par rapport à la moyenne des 5 dernières années. On rappelle qu’en 2004 la production qui était de 40.000 tonnes, a bondi à 367.000 tonnes avec un chiffre d’affaires tournant autour de 35 milliards CFA.

@BIG

Leave a comment