All for Joomla All for Webmasters

Dakar accueille le premier Sommet africain sur les mutilations génitales et le mariage des enfants

Les Gouvernements sénégalais et gambien, en partenariat avec l’ONG Safe Hands For Girls, organisent le premier Sommet africain sur les mutilations génitales féminines (MGF) et le mariage d’enfants (ME). La rencontre se tiendra les 16, 17 et 18 juin 2019 à Dakar, en présence de personnalités de haut niveau, venues de 17 pays d’Afrique, des chefs d’Etats et de gouvernements, de représentants d’institutions continentales, d’agences du système des Nations unies, d’organisations de la société civile, d’experts, ainsi que des survivantes, des jeunes, des leaders d’opinions, chefs religieux et traditionnels.

Cinq cents participant(e)s sont attendu(e)s à ce Sommet dont le thème est : « Renforcer le pont entre l’Afrique et le reste du monde pour accélérer la tolérance zéro aux mutilations génitales féminines et au mariage d’enfants, un des axes majeurs des Objectifs de développement durable (ODD). »

D’après Mme Ndèye Saly Diop Dieng, ministre de la Femme, de la Famille, Genre et de la Protection des Enfants « Ce Sommet représente pour le Sénégal, la Gambie et toute l’Afrique une occasion d’enclencher une dynamique continentale d’actions harmonisées et concrètes pour mettre fin aux Mutilations génitales féminines et au Mariage d’enfants ».

L’objectif général de cette rencontre est de « traduire en actions l’engagement des Etats, des leaders religieux, des chefs traditionnels, des survivantes, des médias, des organisations de la société civile y compris des jeunes et des femmes qui s’activent en vue de mettre fin aux MGF et au ME en Afrique d’ici 2030 ».

Pendant le Sommet, les discussions porteront sur l’impact de ces pratiques traditionnelles néfastes, violentes et discriminantes à l’égard des filles qui perdurent dans certains pays du continent africain.

@BIG

Leave a comment