All for Joomla All for Webmasters

Amélioration des revenus et de la nutrition

La Saed et Feed The Future Sénégal « Kawalor » signent une Convention de partenariat

La Société Nationale d’Aménagement et d’Exploitation des terres du Delta du fleuve Sénégal et des vallées du Fleuve Sénégal et de la Falémé (SAED) et le projet Feed the Futur Sénégal « Kawalor » ont signé une convention de partenariat.

Les deux parties ont l’intention de coopérer dans le but de mieux répondre aux défit de la formation et de l’accompagnement à la mise à disposition d’aliments à haute valeur nutritive. La convention définit également le cadre général de collaboration et de cogestion des activités à mettre en œuvre par la SAED et le Projet Feed The Futur Sénégal « Kawalor » pour promouvoir le développement de l’agriculture irriguée et assurer la sécurité alimentaire et le développement économique et social des Collectivités territoriales et organisations partenaires de la Vallée.

Pour une synergie de leurs actions, la SAED et le projet Feed The Futur « Kawalor » ont identifié un ensemble des domaines d’activités pour lesquels une intervention commune est souhaitée en vue d’une optimisation de leurs ressources. Ces actions identifiées seront exécutées sur l’étendue de la zone d’intervention commune. Il s’agit du département de Matam (région de Matam), et des départements de Dagana et Podor (Région de Saint-Louis).

En conséquence, la convention va appuyer les Collectivités et les populations concernées dans leurs efforts de développement intégré, à travers des activités tels que :

-le renforcement des organisations communautaires de bases et les organisations paysannes en vue de leur permettre de mieux gérer leurs activités de production ;

– l’appui technique aux petits exploitants et aux organisations de producteur pour l’amélioration des itinéraires techniques, l’intensification et la diversité de leurs activités ;

-l’appui à la mise en place d’un secteur privé local fort à travers l’accès aux technologies de production et de récolte, aux financements pour la production, le stockage/transformation et la commercialisation ;

-l’appui à l’expansion du système d’Agents Prestataire Cultivert (APC) pour soutenir les producteurs agricoles et horticole par le développement et le renforcement des prestations aux bénéfices  des populations, notamment l’accès aux  entrants et équipement, les services de travail de sol, d’entretiens des pompes entre autre ;
-l’appui à la mise en marché des produits agricoles avec la mise en relation et la contractualisation avec les acheteurs (grossistes, transformateurs, distributeurs) ;

-la promotion du genre : accès plus accru des femmes à la terre, aux capacités techniques et technologiques de production ;

-l’appui technique et organisationnel aux OP dans la gestion, l’entretien des aménagements hydroagricoles, l’installation du système californien classique adapté à la zone, le renouvellement des équipements de pompage ainsi que les réhabilitations/ maintenance destinés aux exploitations agricoles.

                 1.500.000 personnes ciblées, 8 régions du Sénégal touchées

Au Sénégal, le projet compte à terme toucher un million cinq cents mille (1.500.000) personnes. Les enfants de moins de cinq ans, les adolescents et les femmes en activités de reproduction sont le cœur de cible.

La SAED poursuit conformément à la Lettre de politique sectorielle de Développement de l’Agriculture (LPSDA) 2019-2023 du ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, trois (3) objectifs majeurs dont :

-l’augmentation de la production et la productivité agricole ;

-le renforcement du dispositif d’appui à la production agricole ;

-l’amélioration de la gouvernance du secteur agricole.

@BIG

Leave a comment