All for Joomla All for Webmasters

Lancement du PAMA : Le fast track va s’appuyer sur une administration moderne et appropriée

Le Centre International de Conférences Abdou DIOUF(CICAD) a fait l’objet de convergence de toute l’administration sénégalaise ce lundi 05 aout 2019 à l’occasion du lancement du Programme d’Appui à la Modernisation de l’Administration (PAMA) par le Président de la République du Sénégal, Son Excellence Monsieur Macky SALL.

Dans son discours, le Président de la République a indiqué que cet ambitieux programme vise à renforcer l’Administration afin qu’elle soit efficace dans la réalisation des objectifs du Plan Sénégal Émergent(PSE) et serve aussi de pivot dans la mise en œuvre des diverses actions identifiées et retenues.

Le Président Macky SALL a ainsi rappelé la nécessité d’avoir une administration qui sera au service de population. Et c’est dans la même dynamique que l’Etat compte s’appuyer sur une Administration moderne pour rendre le cadre opératoire des politiques publiques bien structuré et mélioratif.

Par l’entremise du Bureau opérationnel de Suivi du PSE, le PAMA est élaboré grâce à l’appui du PNUD, sous l’égide du ministère chargé du Renouveau du Service public, structure d’exécution de la réforme phare « Modernisation de l’Administration ».

Le chef de l’Etat a révélé dans ses propos que la réalisation des ambitions du Pse, de la bonne gouvernance et la concrétisation du concept fast track doivent nécessairement s’appuyer sur l’amélioration d’une administration moderne et appropriée. Le Programme définit aussi les contours de gouvernance des réformes ainsi qu’un dispositif de KPI pour l’atteinte de résultats probants.

Ce programme qui va toucher l’ensemble des services de l’Etat, tourne autour de trois grandes composantes :

  • La Composante 1 qui consiste à l’optimisation du cadre organisationnel de l’Administration. Les résultats attendus dans cette première composante, arriver à mettre en place des structures de l’Administration optimisées, des responsabilités et des capacités des structures déconcentrées accrues, un cadre institutionnel et des capacités d’intervention dans toutes les collectivités territoriales du Sénégal notamment celles renforcées
  • La Composante 2 concerne l’amélioration de la qualité des services aux usagers, avec les compétences appropriées pour renforcer la gestion des ressources, la transparence, la bonne gouvernance et la qualité des services destinés à la population

Cette deuxième composante, fera focus sur les améliorations de la qualité des services offerts aux usagers en allégeant et simplifiant de façon les procédures administratives tant du point de vue de la rapidité que du point de vue des coûts. Il sera aussi question de faciliter l’accès aux services et de renforcer la relation entre l’Admi­nistration et les usagers.

  • La troisième composante 3 va viser la professionnalisation des ressources humaines de l’Etat par le renforcement de capacités des agents, la promotion des principes et les valeurs qui sous-tendent le service public. Les résultats attendus sont de voir les effectifs et les compétences en adéquation avec les besoins organisationnels, la promotion de la culture du résultat, de la performance, de l’éthique et de la responsabilité sont les principaux résultats attendus dans cette composante.

 Le numérique, manchette dans le discours du Président de la République et qui sera au cœur du PAMA pour catalyser et concrétiser les ambitions du Chef de l’Etat dans sa politique de gestion des ressources, de bonne gouvernance, de l’accélération des processus ou le traitement des dossiers administratifs.

La finalité de cette modernisation financée par le PNUD, c’est de rendre la gestion des ressources humaines de l’Etat moderne, équitable et efficace.

@BIG

Leave a comment