All for Joomla All for Webmasters

LFI 2020 : PLUS DE 25 MILLIARDS POUR L’ENVIRONNEMENT

Le budget du ministère de l’Environnement et du Développement durable pour l’année 2020 s’élève à 25.375.562.412 de francs CFA.

Ces ressources sont réparties entre quatre programmes :

  • Lutte contre la désertification et la dégradation de terres ;
  • Conservation de la biodiversité et gestion des aires protégées ;
  • Lutte contre les pollutions, nuisances et effets des changements climatiques ;
  • Pilotage, coordination et gestion administrative.

Les fonds du programme dédiés à la lutte contre la déforestation sont de 3.857.895.235 francs CFA en autorisations d’engagement et 8.972.723.643 FCFA en crédits de paiement.

Pour la biodiversité, ces fonds s’élèvent à 6.892.385.000 FCFA pour les autorisations d’engagement et 8.259.513.387 FCFA pour les crédits de paiement.

Les crédits de la lutte contre les pollutions et les changements climatiques s’élèvent à 22.444.804.248 FCFA au titre des autorisations d’engagement et 6 106.590.967FCFA pour les crédits de paiement.

Pour le programme de pilotage, de coordination et de gestion administrative, les crédits sont arrêtés à 380.100.000 FCFA pour les autorisations d’engagement et 236.734.415 FCFA pour les crédits de paiement.

Lors de son passage à l’Assemblée nationale, le Ministre de l’Environnent et du Développement durable, Abdou Karim SALL a insisté sur la nécessité de lutter contre  le trafic illicite et la coupe abusive de bois avant d’annoncer des concertations ont été entamées avec les autorités gambiennes pour faire face au phénomène.

Abdou Karim SALL a également relevé que le Code forestier a permis de constater des avancées importantes. Rien qu’en 2019, 880 procès-verbaux ont été enregistrés pour 135 emprisonnements.

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable a aussi annoncé le recrutement en 2020 de 10.000 jeunes sénégalais, par l’Agence de la reforestation et de la grande muraille verte.

En outre, un nouveau projet de loi relatif au sachet plastique à faible micron, sera bientôt soumis à l’Assemblée nationale, en vue de rendre effective l’application du texte portant interdiction de ce type de sac. La loi sur le sachet en plastique, adoptée par les députés en 2014, est entrée en vigueur le 4 janvier 2016.

La loi comporte deux séries de dispositions dont la première vise à lutter contre les effets néfastes des sachets plastiques, et la seconde, à promouvoir la gestion rationnelle des déchets plastiques

@BIG

Leave a comment