All for Joomla All for Webmasters

DISCOURS A LA NATION DU 31 DECEMBRE 2019 : Le Président Macky SALL marche à pas sûrs vers l’émergence solidaire et inclusive

En 15 minutes, le Président de la République Macky SALL s’est adressé à la Nation sénégalaise, ce 31 Décembre 2019.

D’abord, il a eu une pensée pieuse pour les morts, se joignant aux prières des Sénégalais pour le repos de l’âme des disparus. Il a souhaité un prompt rétablissement aux malades. Le Président de la République n’a pas également manqué de penser « à toutes celles et à tous ceux dont les conditions de vie difficiles rappellent le devoir de solidarité », sans oublier les « vaillantes Forces de défense et de sécurité engagées au service de la Nation et de la paix dans le monde ».

Ensuite, par le truchement de thématiques majeures, stratégiques ou liés aux enjeux de l’heure, le Chef de l’Etat a fait le tour de la situation nationale. Il a choisi de parler, tour à tour, de la protection des femmes et de l’Enfance, du Sénégal zéro déchet, de la campagne agricole, du dialogue national, de la dette, de la croissance, de la réforme du franc CFA et de l’avènement de l’ECO, de la gouvernance administrative en mode fast-track, de la rationalisation des dépenses publiques, des infrastructures, de la politique énergique et des accès universels. Le discours est revenu sur l’élection présidentielle du 24 février qui s’est déroulée dans le calme et la sérénité dont le « mérite revient » au Peuple sénégalais.

« Préparer le rendez-vous avec l’avenir… »

Suffisant pour réitérer son engagement à servir le Sénégal et à « préparer le rendez-vous avec l’avenir ou Liggéeyal Ëllëk ». Il s’agit pour le Président Macky SALL de « réussir les plus larges convergences possibles autour des grandes questions d’intérêt national au cœur des politiques publiques ». Ainsi fait-il allusion au dialogue national lancé au lendemain du scrutin présidentiel et qui a enregistré l’engagement de toutes les forces vives de la Nation pour parvenir à de nouveaux consensus devant conforter l’expérience démocratique et le progrès économique et social de Sénégal.

Pour le Chef de l’Etat, préparer l’avenir revient à consolider la marche vers une émergence solidaire et inclusive. Ce qu’il appelle « le Sénégal de tous, le Sénégal pour tous ». Rappelant le contexte mondial difficile, le Sénégal maintient le cap du développement économique et social. « Les fondamentaux de notre économie restent solides, avec une inflation maîtrisée, un endettement prudent et productif, la réduction constante du déficit budgétaire, de 6,7% en 2011, à 3,7% en 2019, et un taux de croissance encore supérieur à 6% cette année », fait constater le Chef de l’Etat. Dans le sens de la gouvernance en mode fast-track, il est conscient que « nous devons aller de l’avant et plus vite ; car pour les peuples qui marchent à l’appel de leur destin, le progrès se mesure par leur capacité de presser le pas pour mieux répondre au commandement de l’histoire ». Aujourd’hui, il est clair que l’atteinte des objectifs d’émergence à l’horizon 2035, « nous libérera, par le travail, des avatars de la pauvreté et du sous-développement ».

Toujours dans la préparation du futur, le Président Macky SALL appelle les Africains, soixante ans après les indépendances, à assumer leurs responsabilités à travers une intégration économique régionale plus forte et plus solidaire. Il a salué le processus de création d’une monnaie unique ouest-africaine, l’Eco, à partir de 2020. Il a encore une fois, invité à rompre avec la routine bureaucratique pour une action publique plus diligente et plus efficace avec l’application intégrale du programme de dématérialisation des procédures et formalités administratives.

Dans le cadre de la gouvernance sobre et vertueuse, la rationalisation des dépenses de fonctionnement de l’Etat se poursuit avec déjà de probants résultats pour les dépenses en électricité, parc automobile et logements administratifs. De même que la poursuite de la consolidation des bases productives de l’économie.

Agriculture : des performances constantes

 

« La modernisation progressive des secteurs vitaux de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche nous rapproche de l’objectif d’autosuffisance alimentaire », annonce le Chef de l’Etat. Rappelant les efforts de mécanisation, de certification des semences, de subvention des intrants, de diversification des spéculations et de multiplication des fermes rurales ainsi que les performances constantes de l’Agriculture, il a annoncé la mise en place de l’Agropole Sud pour soutenir la création de chaînes de valeurs par la transformation locale de produits agricoles dans les régions de Ziguinchor, Sédhiou et Kolda. S’agissant des infrastructures, la réalisation de projets d’infrastructures sur l’ensemble du territoire national se poursuit. « Sur le volet ferroviaire, je me réjouis d’annoncer qu’en accord avec la République sœur du Mali, le chemin de fer Dakar-Bamako sera bientôt réhabilité et modernisé dans des conditions qui assurent sa rentabilité et sa pérennité ».

 

« Réaliser laccès universel à cinq objectifs majeurs à l’horizon 2025 »

 

Concernant l’énergie, les efforts d’investissement et de réforme ont abouti au redressement du secteur. Une puissance de 1229 MW a été installée. Après l’hydroélectricité et le solaire, le Sénégal, en 2022 – 2023, avec le démarrage de notre propre production de gaz, sera à l’abri des fluctuations des prix de l’électricité dues à la conjoncture internationale. Au-delà, le Chef de l’Etat tient réaliser l’accès universel à cinq objectifs majeurs à l’horizon 2025 : accès à l’eau et à l’assainissement, accès à l’électricité, aux services de transport, à la santé, et à l’éducation ; une éducation de qualité, qui prépare mieux notre jeunesse à l’employabilité et à la vie productive.

Déjà, il annonce pour 2020, l’ouverture de 13 Centres de formation professionnelle, et le lancement des travaux pour 15 autres, au titre du Programme de 45 Centres départementaux de formation professionnelle. Il compte également renforcer les instruments de solidarité, de justice sociale et d’équité territoriale.

« Violenter une femme, violenter un enfant, cest froisser et abîmer notre tissu social »

 

Dans ses défis, il est décidé à mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles, et mieux protéger l’enfance. « Violenter une femme, violenter un enfant, cest froisser et abîmer notre tissu social », a-t-il indiqué. Aussi est-il déterminé à lutter contre la criminalité organisée, avec les services de l’Etat mobilisés contre le trafic de drogues et autres flux illicites.

« Villes vertes, ro déchet »

 

Abordant l’hygiène publique, le Chef de l’Etat est convaincu que Sénégal ro déchet, le Sénégal propre est possible. Il appelle à une mobilisation nationale et citoyenne contre l’insalubrité et l’occupation anarchique de la voie publique. Un programme d’aménagement paysager urbain, de traitement et de valorisation des déchets, sera aussi mis en place sans délai, pour des villes vertes, ro déchet. A cet effet, le Grand Prix du Président de la République pour la Propreté et la Journée mensuelle du nettoiement sont instaurés.

Enfin, le Président Macky SALL a analysé la violence qui secoue le monde. Dans cet esprit, il a invité les Sénégalais à avoir une pensée pour les “frères et sœurs de pays de la sous-région éprouvés par le deuil et langoisse dattaques terroristes meurtrières”.

@BIG

Leave a comment