All for Joomla All for Webmasters

Réunion du C 10 à Dakar : L’Afrique réclame deux sièges permanents et deux non permanents au Conseil de sécurité de l’ONU

Le Président Macky SALL a présidé ce lundi 13 janvier 2019 à Dakar la réunion de la huitième rencontre ministérielle du comité des 10 chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (C 10) sur la réforme du Conseil de sécurité des Nations unies.

Le président Macky SALL a  relevé à l’ouverture de la rencontre  qu’« Il est urgent et légitime de rendre le Conseil de sécurité des Nations unies plus inclusif dans sa composition et plus démocratique dans son fonctionnement pour une meilleure gouvernance mondiale ».

En effet d’après le Président de la République, « l’Afrique compte le plus grand nombre d’adhérents aux Nations unies avec 54 Etats membres. De plus les questions africaines occupent l’essentiel de l’agenda du Conseil de sécurité. On ne peut pas régler les questions africaines sans les Africains ».

Aussi, le Chef de l’Etat s’est-il réjouit de la Position Africaine commune (PAC) qui réclame aux Nations unies un statut unique pour tous les nouveaux membres permanents.

Pour rappel, l’assemblée ministérielle du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement (C 10), instituée en 2005, est composée de 10 pays, à savoir l’Algérie, la Guinée Equatoriale, le Kenya, la Libye, la Namibie, l’Ouganda, la République du Congo, le Sénégal, la Sierra Leone et la Zambie, soit deux par sous-région.

Le C 10 défend la Position Africaine Commune (PAC) issue de la Déclaration de Syrte (Lybie) portant sur l’octroi au continent africain de deux sièges permanents et de deux sièges non permanents supplémentaires au Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies.

@BIG

Leave a comment