All for Joomla All for Webmasters

LE MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT POUR LA CREATION D’UN CENTRE D’EXCELLENCE SOUS-REGIONAL DE FORMATION A LA TECHNOLOGIE DANS LES MATIERES PLASTIQUES

Le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Abdou Karim SALL, a plaidé ce jeudi 02 septembre 2021 à l’occasion d’une table ronde virtuelle avec l’Agence internationale de l’énergie atomique(AIEA) pour la création d’un centre d’excellence sous-régional de formation à la technologie dans les matières plastiques.

« Je propose la création de ce centre qui pourrait être un levier important pour aider les gouvernements dans la prise de décision et encadrer par le conseil scientifique et technique, la mise en œuvre des politiques et programmes initiés dans ce domaine » a notamment déclaré le Ministre de l’Environnement et du Développement Durable.

 « Technologie nucléaire au service de la lutte contre la pollution par le plastique » était le thème de la rencontre.

 « Le Sénégal ambitionne de travailler de manière étroite avec l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), à travers un programme d’assistance technique, qui permettra d’assurer la formation des acteurs concernés ainsi que la fourniture d’équipements adaptés aux besoins du pays », a également indiqué Abdou Karim SALL.

 Dans cette perspective, il a exprimé « tout l’intérêt du gouvernement du Sénégal à la problématique de la pollution plastique qui constitue l’un des défis environnementaux les plus urgents auxquels la communauté internationale doit faire face ».

Faisant état d’une production annuelle de déchets plastiques de près 200 mille tonnes dont 10% sont recyclés, et le reste rejeté dans la nature, il a souligné que « la lutte contre ce phénomène nécessite la mise en place de solutions globales, engageant tous les pays producteurs et utilisateurs ».

« Nous devons encourager les innovations technologiques, la sensibilisation des populations sur les moyens de lutte contre les déchets plastiques ainsi que la promotion des bonnes pratiques indispensables à la gestion rationnelle du plastique, en particulier dans les pays en développement », a ajouté Abdou Karim SALL.

@BIG