All for Joomla All for Webmasters

ACCORD DE DIPLOMATIE DE L’EAU ENTRE LE SENEGAL, LA MAURITANIE, LA GAMBIE ET LA GUINEE-BISSAU

Le Sénégal a co-signé, ce 29 septembre 2021, à Genève, une déclaration historique portant sur un cadre institutionnel et légal de gestion des eaux souterraines, avec la Mauritanie, la Gambie et la Guinée-Bissau.

La signature sanctionnant la session de haut niveau sur l’initiative régionale de coopération transfrontalière sur le bassin aquifère sénégalo-mauritanien a été l’événement phare de la 9e rencontre des Etats-parties à la Convention sur l’eau qui se tient à Genève, du 28 septembre au 01 octobre 2021.

Dans son intervention, le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement du Sénégal, Serigne Mbaye THIAM, a insisté sur l’impératif de sauvegarder nos ressources en eau. « Notre commune conscience de vivre ensemble doit être le soubassement de nos actions pour relever les défis dont l’acuité ne cesse de nous interpeller » a-t-il défendu.

L’eau est indispensable pour le développement économique, social et environnemental, l’éradication de la pauvreté et de la faim, la santé, la transformation structurelle de nos économies et le développement du capital humain dans notre région, y compris l’autonomisation des femmes, ont souligné les ministres en charge de la ressource des 4 pays dans leur déclaration commune.

L’initiative entre les 4 pays permettra d’avoir, une connaissance du système hydraulique du Basm et la maitrise des usages du Basm doit rester un défi.

Ils peuvent compter sur la commission économique des Nations unies pour l’Europe (Cee-Onu).

Il a été également souligné l’importance stratégique des ressources en eaux souterraines dans le bassin aquifère sénégalo-mauritanien(Basm), qui s’étend sur 331.415 km2, pour le développement durable et la paix dans les 4 pays, où 80% de la population dépendent de ces eaux.

@BIG