All for Joomla All for Webmasters

FOCUS SUR LE PROGRAMME MCC LANCE LE 9 SEPTEMBRE 2021 PAR LE PRESIDENT MACKY SALL

La phase de mise en œuvre du nouveau Compact du Millenium challenge corporation doté d’un financement de 600 millions de dollars (330 milliards de FCFA) destinés à financer des projets énergétiques, a été lancé par le président Macky Sall le jeudi 9 septembre dernier en présence de l’ambassadeur américain Mushingi Tulinabo.

D’une durée de cinq ans pour un coût de 600 millions de dollars, soit 330 milliards CFA, ce programme qui sera mis en œuvre par le Millennium Challenge Account-Sénégal II (MCA-Sénégal II), comprend un don de 550 millions de dollars et une contribution de 50 millions de dollars de l’Etat du Sénégal.

« La mise en œuvre de second compact va contribuer à améliorer sensiblement nos performances en matière de fournitures d’électricité et à relever le taux d’accès en milieu rural et péri-urbain », a déclaré le Président Sall dans son discours, ajoutant que ce compact permettra de moderniser et renforcer le réseau de transport de la SENELEC, accroître l’accès à l’électricité dans les zones rurales et péri-urbaines et contribuer au renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’électricité grâce aux réformes qui seront engagés ».

« Au total, c’est plus de 12 millions de Sénégalais qui seront impactés par ce projet dont 1,8 million qui pourront accéder à l’électricité, contribuant de façon déterminante à mon objectif d’accès universel à l’électricité à l’horizon 2025 ».

Le Chef de l’Etat a réitéré à cette occasion « l’engagement du Sénégal à travailler dans les délais fixés par le projet, soulignant que ce compact était une « manifestation de solidarité » du peuple américain au peuple sénégalais.

Il faut rappeler que l’accord de don avait été signé le 10 décembre 2018, lors d’une visite officielle du secrétaire d’Etat américain d’alors, Mike Pompeo.

Le MCC, une agence de développement international du gouvernement américain, s’efforce de réduire la pauvreté dans le monde grâce à la croissance économique et accorde des subventions à durée déterminée aux pays qui respectent des normes rigoureuses en matière de bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et de respect des droits démocratiques ».

Le Sénégal fait partie du lot restreint de pays, non seulement en Afrique mais dans le monde entier, qui répondent à ces critères définis par le gouvernement américain.

Le MCC, lancée en 2004, met à la disposition des pays éligibles des subventions pour promouvoir la croissance économique, réduire la pauvreté et renforcer les institutions de bonne gouvernance.

Ce nouveau MCC est entièrement dédié à l’extension du réseau électrique du Sénégal, l’amélioration de sa fiabilité, l’élargissement de la fourniture,  notamment dans les zones rurales et péri urbaines et la mise en place d’un cadre réglementaire propice au développement, à l’amélioration des performances et à la viabilité financière du secteur de l’électricité au Sénégal.

Il faut rappeler que le premier MCC dont a bénéficié le Sénégal, clôturé en septembre 2015, était doté de 300 milliards de FCFA et avait permis de stimuler la croissance économique à travers la libération du potentiel de la productivité agricole du pays et l’élargissement de l’accès aux marchés et aux services.

Ses projets portaient sur des investissements dans les réseaux routiers et les systèmes d’irrigation dans la vallée du fleuve Sénégal et en Casamance.

@BIG