All for Joomla All for Webmasters

FORUM 2021 DE DAKAR POUR LA PAIX ET LA SECURITE : LE PRESIDENT MACKY SALL LISTE LES PRIORITES

Après la pause de 2020, due à la crise sanitaire, notre rendez-vous porte cette année sur le thème fort opportun des enjeux de stabilité et d’émergence en Afrique dans un monde post-covid19.

Le sujet dénote plutôt un pari optimiste sur le futur. En effet, si la situation s’améliore par endroits, l’apparition d’un nouveau variant dans plusieurs pays rappelle que nous sommes tous exposés au virus, et pas encore à l’ère post COVID. Mais le thème nous engage aussi à être résilients, déterminés et combatifs.

Il le faut, face aux effets néfastes d’une double crise sanitaire et économique, à laquelle s’ajoutent, pour l’Afrique, la vulnérabilité particulière au changement climatique, l’intensification des attaques terroristes et la recrudescence des coups d’Etat.

L’urgence est là : dans ces pays déstabilisés, en partie occupés et menacés dans leur existence, ces vies humaines perdues, ces personnes déplacées ou réfugiées, ces familles endeuillées, ces écoles fermées et ces économies fortement perturbées.

Depuis 2014, le Forum de Dakar se tient pour diagnostiquer la situation en Afrique afin de contribuer à la recherche de solutions aux maux qui l’affectent.

C’est le sens de la participation de Dirigeants, hauts responsables, experts civils et militaires africains ; puisque la sauvegarde de la paix et de la sécurité du continent nous incombe au premier chef.

Nous associons aussi les pays et institutions partenaires, dans un esprit de solidarité et de sécurité collective ; parce que nous partageons des vulnérabilités communes.

Je pense aux périls sécuritaires, environnementaux et sanitaires, au crime organisé, à la piraterie et à la cybercriminalité entre autres ; autant de défis transfrontaliers auxquels aucun pays ne peut faire face tout seul.

Responsabilité nationale, solidarité internationale et sécurité collective ; cela veut dire que la paix et la sécurité en Afrique sont parties intégrantes de la paix et de la sécurité du monde.

Nous devons, par conséquent, continuer de pointer du doigt les causes internes et externes des conflits sur le continent et d’évaluer l’efficacité des réponses nationales, des opérations de paix et autres mécanismes de règlement pacifique des différends.