All for Joomla All for Webmasters

EAU ET ASSAINISSEMENT

LES DEFIS DE L’ACCES UNIVERSEL

Option du Gouvernement

La a sécurisation de l’alimentation en eau potable de Dakar a nécessité la mobilisation de plus de 100 000 m3/j dans le cadre d’un programme d’urgence pour un investissement global de 27 milliards FCFA engagé en 2015.

Mise en œuvre :

Deux projets majeurs sont en train d’être mis en œuvre :

  • la construction d’une troisième usine de production d’eau potable à Keur Momar Sarr (KMS III)
  • la réalisation d’une unité de dessalement d’eau de mer

Les deux projets seront finalisés en 2020 pour un coût cumulé de 465 milliards FCFA et un volume d’eau additionnel de 300.000 m3/j afin de permettre à plus de 3,5 millions de personnes de bénéficier d’un approvisionnement correct en eau. Aussi, ces projets prendront en compte l’extension des réseaux dans les zones non encore desservies avec la réalisation de 85.000 branchements domiciliaires subventionnés.

D’ici à fin 2018, une production de 60.000 m3/jour supplémentaires sera disponible pour la région de Dakar, à partir de nouveaux de forages en construction.

En milieu rural, les opérations combinées du « programme national de 300 forages  » lancé en 2013 et du volet hydraulique du PUDC ont permis la réalisation de :

  • 368 forages,
  • 13 stations de traitement,
  • 200 châteaux d’eau
  • et plus de 109 km de réseaux dans plus de 500 villages, au bénéfice de 1.000.000 de personnes supplémentaires.

Si ces performances ont permis de faire passer le taux d’accès à l’eau de 80 % en 2011 à 90% en 2016, le Gouvernement travaille sur une nouvelle opération portant sur la réalisation de 250 nouveaux forages  pour plus 60 milliards d’investissements. Cet ambitieux programme devra rapprocher le Sénégal du taux d’accès universel à l’eau potable dans 3 ans.

Les perspectives du sous-secteur de l’assainissement sont tout aussi bonnes avec la mobilisation d’un investissement de 272 milliards FCFA. Ces ressources sont destinées à la réalisation, sur l’ensemble du territoire et dans toutes les grandes villes, d’ouvrages de drainage des eaux usées et pluviales, à la densification des réseaux d’assainissement, à la réalisation de stations d’épuration. L’impact attendu est de permettre à plus de 312.000 ménages d’avoir accès à des systèmes d’assainissement adéquats. Un programme de 100.000 latrines familiales sera réalisé, à partir de 2018, au profit des communes rurales.