All for Joomla All for Webmasters

EUROBOND

Le relevé de compte du Président Macky Sall

Sur les 55 pays membres de l’Union Africaine, seuls 15 pays ont accès aux marchés des capitaux, le Sénégal et le Rwanda sont les seuls pays ne disposant pas de revenus pétroliers. C’est dire la prouesse réalisée par le Sénégal pour appartenir à ce cercle restreint de pays africains ayant obtenu la confiance des investisseurs internationaux
2011 : L’Eurobond d’un montant de 500 millions de dollars US, émis portait sur un coupon de 8,75%.
  • L’Eurobond d’un montant de 500 millions de dollars US, portait sur un coupon de 6,25%, sur une durée de 10 ans. Soit un taux d’intérêt de 2,5% de moins qu’en 2011, soit en 10 ans, une économie d’environ 60 milliards de FCFA équivalent à la construction de l’Université Amadou Moctar Mbow ;

2017 : L’Eurobond d’un montant de 1,1 milliard de dollars US, portait sur un coupon de 6,25%, sur une durée de 15 ans. Le montant a doublé par rapport à 2014 et la durée a augmenté de 5 ans ;

2018 : L’opération a porté sur un eurobond d’une part, d’1 milliard d’euros sur 10 ans avec un taux d’intérêt de 4,75% et d’autre part, d’1 milliard de dollars US avec une maturité de 30 ans au taux de 6,75%.

LES MONTANTS ONT CONSIDÉRABLEMENT AUGMENTÉ. Ainsi, le Sénégal rejoint le groupe très sélect de pays émetteurs à très long terme en Afrique sub-saharienne avec d’ailleurs, un meilleur taux d’intérêt comparativement à ceux obtenus par les deux pays qui, jusque-là ont réussi à se positionner sur une maturité de 30 ans, à savoir le Nigéria en février 2018 a levé 1,350 millions de dollars sur 20 ans au taux de 7,695% et le Kenya en février 2018 a levé 1 milliard de dollars sur 30 ans au taux de 8,25%.

Les différents investisseurs intéressés, ont proposé 10,8 milliards de dollars US en 2018 contre 8,1 milliards de dollars US en 2017 ; soit 3,5 milliards de dollars en 2014 et 2,4 milliards de dollars en 2011.

En 2018, 600 investisseurs ont manifesté leur intérêt pour cette opération contre 373 en 2017, 240 en 2014 et seulement 125 en 2011.

Sur les 1 184 milliards de FCFA qui ont été levés, 106 milliards de FCFA seront affectés au rachat de l’Eurobond 2021, émis en 2011 et qui constitue une dette onéreuse puisqu’il portait sur taux d’intérêt de 8,75%.