All for Joomla All for Webmasters

INCLUSION SOCIALE

Le financement solidaire

Option du Gouvernement :

Il s’agit de faire de la microfinance, un puissant instrument d’inclusion financière et de promotion socioéconomique, pour soutenir davantage les activités créatrices d’emplois et de revenus. A travers le Programme national d’inclusion financière, l’Etat ambitionne de soutenir les centaines de milliers de travailleurs du secteur informel, les micro unités familiales, les groupements et travailleurs individuels impliqués dans la transformation des produits agricoles, des ressources halieutiques, la production agricole et pastorale, les différents corps de métiers de l’artisanat, le petit commerce, en somme, tous les exclus des systèmes financiers.

Lutte contre les inégalités : 8 milliards pour l’accès aux opportunités économiques.

  • Sur la période 2012-2016, plus de 7.592 projets portés par des femmes dans les secteurs de la transformation des produits agricoles, halieutiques et artisanaux, du commerce et de l’agriculture ont été financés.

  • Parallèlement, plus de 25.000 femmes ont bénéficié de formation dans les chaines de valeurs et de 13.000unités de matériel d’allègement des travaux et d’équipements post-récolte.

Perspectives 2018 :

Elles tournent essentiellement autour de :

  • la seconde phase du Projet d’Alphabétisation et d’Apprentissage/Lutte Contre la Pauvreté (PALAM2), d’un coût de 13,7 milliards de FCFA, destiné à développer 200 microentreprises au bénéfice de 5000 femmes ainsi que l’encadrement de 2000 jeunes adultes, qui bénéficieront de formations qualifiantes et de crédits pour leurs activités
  • Le Projet de microfinance islamique, d’un montant de 47 milliards de FCFA accordera des financements aux femmes, à partir de lignes de crédits dédiés, pour leurs activités génératrices de revenus. Ce projet vient renforcer les fonds destinés aux femmes à travers les projets d’impulsion de la microfinance et d’entreprenariat féminin, dotés chacun d’un budget d’un milliard de FCFA
  • L’augmentation de la dotation du Fonds pour l’Entreprenariat Rapide, à hauteur de 30 milliards de FCFA, pour renforcer l’entreprenariat féminin, le financement des femmes et des organisations féminines