All for Joomla All for Webmasters

SÉCURITÉ NATIONALE

LA STRATÉGIE GOUVERNEMENTALE

Depuis 2014, l’Etat s’est engagé dans une dynamique de  renforcement des équipements, des moyens de surveillance, de renseignement et d’intervention des forces de défense et de sécurité.

  • Cet effort a été accompagné du recrutement de plus de 5000 nouveaux personnels de police et de 13 000 Agents de Sécurité de proximité, déployés au niveau des services publics, parapublics et des collectivités territoriales. Un Cadre d’Intervention et de Coordination interministériel des Opérations de lutte anti-terroristes ainsi des Unités spéciales ont été mis en place avec des équipements de dernière génération.
  • Sur les trois prochaines années, le gouvernement engagera la construction de 15 nouveaux commissariats de police à Dakar et dans les régions, de 22 postes frontaliers et de 20 nouvelles casernes de sapeurs pompiers

Dans le courant de l’année 2018, il est prévu :

  • la construction d’une dizaine (10) de Brigades gendarmerie, la réhabilitation de sept (07) casernes et le déploiement d’escadrons de surveillance le long des frontières
  • le recrutement de 3800 élèves officiers et élèves gendarmes sur 3 ans, en plus des recrutements dans les Forces Armées et la police

ADMINISTRATION DE LA JUSTICE : LA NOUVELLE CARTE JUDICIAIRE

La politique du Gouvernement en matière de justice intègre également un volet important qui est le rapprochement de la justice aux justiciables. A cet effet, dans le cadre de la nouvelle réforme, six (6) Cours d’appel, dix-neuf (19) Tribunaux de grande Instance, 45 Tribunaux d’Instance, un Tribunal de Commerce et des Chambres commerciales d’Appel ont été créés.

En termes de perspectives, il conviendra de retenir :

  • le parachèvement du processus de mise en œuvre de la carte judiciaire, avec la construction des Tribunaux de Grande Instance et de Tribunaux d’Instance et de Cours d’appel pour couvrir tout le territoire.
  • Au-delà des juridictions, 2019 verra le démarrage des travaux de construction de la nouvelle Maison d’Arrêt et de Correction de Sébikotane, de la construction de l’Ecole Nationale de la Magistrature et la livraison de 11 maisons de justice.

Un vaste programme de renforcement des ressources humaines est aussi engagé pour le recrutement dans la période 2015-2035, de quatre cent cinquante (450) magistrats et cinq cent vingt-cinq (525) greffiers, en même temps que le renforcement des effectifs de l’Administration pénitentiaire.