All for Joomla All for Webmasters

Bilan 1 ère phase PSE

Les acquis de la bonne gouvernance et de la transparence

La bonne gouvernance, inscrite au rang d’axe stratégique du PSE, s’est consolidée depuis l’arrivée à la magistrature suprême du Président Macky SALL. Des réformes sont entreprises pour la promotion d’une gestion vertueuse des finances publiques,  pour le renforcement de la démocratie et du contrôle parlementaire, pour la promotion de l’Etat de droit et la lutte contre la corruption. De même, pour plus d’équité, la décentralisation n’est pas en reste.

Le contrôle des finances publiques, un axe majeur de la bonne Gouvernance

Dans cette dynamique, des progrès significatifs ont été enregistrés au niveau de la Gouvernance stratégique, économique et financière avec en prime un bond quantitatif dans la mobilisation des ressources financières. Pour répondre à l’exigence de transparence, toutes les informations budgétaires ainsi que les lois et règlements sont publiés. De plus, le contrôle interne des comptes publics et le contrôle externe menés par les corps de contrôle ont été améliorés avec la publication de tous les rapports de contrôle et d’audit sur la dépense publique. Ces résultats combinés aux réalisations des structures de lutte contre le blanchiment, la corruption et le trafic illicite, ont permis une amélioration du classement du Sénégal selon l’indice de perceptions de la corruption de Transparency International.

En outre, la gouvernance stratégique s’est renforcée grâce à la bonne mise en œuvre des instruments de planification et de suivi-évaluation des politiques publiques. La quasi-totalité des ministères ont finalisés leurs Lettres de Politique sectorielle de développement (LPSD) et tous les projets sont désormais évalués et annexés à la Loi de Finances initiale (LFI).

De plus, depuis 2016, tous les ministères sectoriels disposent d’un Document de Programmation Pluriannuelle des Dépenses (DPPD), conformément aux nouvelles directives de l’UEMOA.

La dynamique d’harmonisation des cadres de suivi-évaluation des politiques publiques s’est améliorée avec la tenue systématique des revues annuelles sectorielles et régionales à date échue. Cependant, des efforts doivent être fournis pour renforcer les capacités institutionnelles et techniques des Cellules d’études et de planification (CEP) et des services déconcentrés.

Concernant l’environnement des affaires, en raison d’importantes réformes administratives mises en œuvre, les Indices de Compétitivité et du Doing Business du Sénégal ont régulièrement augmenté depuis 2014. Le Gouvernement a également mené une politique d’équité sociale et territoriale pour l’élimination progressive des disparités entre les villes et les campagnes ainsi que le renforcement des pouvoirs locaux.

Enfin, l’Etat du Sénégal s’est résolument engagé à mettre à niveau les capacités opérationnelles des forces de défense et de sécurité afin de garantir la sécurité des biens et des populations. A ce titre, le renforcement du maillage sécuritaire sur l’étendue du territoire sénégalais est assuré par la mise en place d’un plan national de lutte contre l’insécurité, à travers le renforcement des effectifs et la construction et la réhabilitation de commissariats et postes de polices, de brigades et postes de gendarmerie. Cela a permis une amélioration du ratio « agent de sécurité sur population » sur la période sous revue.

@BIG

Leave a comment