All for Joomla All for Webmasters

ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET FORMATION PROFESSIONNELLE

L’efficacité d’un système d’apprentissage

Le Président Macky SALL a compris que l’amélioration de la compétitivité de l’économie sénégalaise passe par une formation professionnelle et technique de qualité. Et les ressources budgétaires mobilisées par le Gouvernement traduisent cette volonté manifeste de promouvoir le capital humain.

Pour l’année 2017, l’allocation de ressources pour le ministère en charge de la politique sectorielle tournait autour de 36,5 milliards FCFA, contre 31,8 milliards en 2016. La part consacrée à l’investissement est passée de 16,6 milliards FCFA en 2016 à 21,2 milliards en 2017. Même si le niveau d’exécution des ressources est de 71%, l’Etat a parachevé la réforme des Centres régionaux d’enseignement technique féminin (CRETF) et des Centres d’enseignement technique féminin (CETF) devenus des Centres de formation professionnelle (CFP).

Cette innovation majeure a permis d’améliorer la présence des garçons dans ces centres de formation. Et pour accompagner l’enrôlement dans la formation professionnelle et technique, l’Etat a versé près de 75% de la contribution forfaitaire à la charge de l’employeur (CFCE) au Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT).

Le flux des sortants du cycle fondamental inscrits dans la formation professionnelle et technique s’est légèrement accru avec un bond de 0,7 point de pourcentage pour s’établir à 7,7% en 2017. Alors que le taux d’accroissement des effectifs de la FPT s’est bonifié de 4 points ; soit 12,5% en 2017).

Par ailleurs, le pourcentage des filles dans les filières de formation professionnelle et technique a connu une bonne progression en 2017 avec un taux de 52,12% dépassant la cible de 50%. Cette performance s’explique par la prise en charge du genre, l’octroi de bourses et les prix décernés dans les filières. Toutefois des efforts restent à faire pour la promotion des filles dans les filières industrielles.

Le taux de sortants accompagnés dans le parcours professionnels est passé de 33% en 2016 à 36% en 2017 pour une cible de 38%. Dans tous les établissements de formation professionnelle et technique, il a été installé des cellules d’insertion pour l’accompagnement des apprenants avec l’appui des partenaires techniques et financiers mais également la signature de convention de partenariat entre les écoles et les entreprises.

Formation continue des travailleurs : Les effectifs de bénéficiaires ont plus que triplé entre 2016 et 2017 pour se situer à 23 712 en 2017. De même, le nombre de nouveaux apprentis formés a connu une hausse, passant de 7 157 en 2016 à 8 425 en 2017.

Pour l’amélioration durable des performances de cette composante, le Gouvernement s’est fixé trois objectifs :

  • la réforme de l’accès aux filières professionnelles et techniques, y compris le baccalauréat technique
  • le renforcement du contrôle pédagogique et administratif des établissements privés
  • le renforcement des infrastructures et des lycées techniques et professionnels.

@BIG

Leave a comment