All for Joomla All for Webmasters

PR MACKY SALL : « IL EST LÉGITIME, JUSTE ET ÉQUITABLE QUE L’AFRIQUE, CONTINENT LE MOINS POLLUEUR, EXPLOITE SES RESSOURCES DISPONIBLES »

Si l’Afrique, à quelques semaines de la COP-27 de Sharm El Sheikh (Egypte), renouvelle son attachement à l’Accord de Paris sur le climat, elle ne reste pas moins attachée à une transition énergétique juste et équitable. C’est ce qu’a indiqué le Président en Exercice de l’Union Africaine (UA), mardi 20 septembre 2022, dans son discours prononcé à l’occasion de la 77e session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies qui s’est tenue à New York.

Ainsi, tout en rappelant la situation qui a prévalu en février dernier au Sommet Afrique-Europe, à la session élargie du Sommet du G7 en juin et, récemment, au Forum de Rotterdam sur le financement de l’adaptation en Afrique, le Président Macky SALL estime qu’il est « légitime, juste et équitable que l’Afrique, continent le moins pollueur, et le plus en retard sur le processus d’industrialisation, exploite ses ressources disponibles pour disposer d’une énergie de base, améliorer la compétitivité de son économie et réaliser l’accès universel à l’électricité. »

Justement, au chapitre des « retards » dont souffre le continent, le Chef de l’Etat sénégalais a indiqué qu’à ce jour, plus de 600 millions d’africains vivent encore sans électricité. Une cause qu’il a fini d’ériger au rang de priorité absolue. Le Président de l’UA d’ajouter : « Travaillons également à la réalisation de l’objectif de 100 milliards de dollars par an, en appui aux efforts d’adaptation des pays en développement, et au financement du Programme d’accélération de l’adaptation en Afrique, sous l’égide de la BAD et du Centre mondial pour l’adaptation ». Aussi, comme il l’a clairement dit à Rotterdam, début septembre, le Président Macky SALL a signalé à la tribune des Nations Unies que l’Afrique ne considère pas le financement de l’adaptation comme de l’aide, mais comme une contribution des pays industrialisés à un partenariat mondial solidaire, en contrepartie des efforts que fournissent les pays en développement pour éviter les schémas pollueurs qui ont plongé la planète dans l’état d’urgence climatique actuel.

@BIG